Retour vers le menu
Accueil du site > Francais > Projets > Lom Pangar > Actualité > Visite du Chantier de Lom Pangar par le DG, Mai 2014

Visite du Chantier de Lom Pangar par le DG, Mai 2014

LOM PANGAR
LE DIRECTEUR GENERAL VISITE LE CHANTIER

JPEG - 179.3 ko
2 jpg

Après son dernier passage sur le chantier en juillet 2013 lors de la dérivation, le Directeur Général a effectué vendredi 16 mai une visite de travail à LOM PANGAR. Cette dernière entre dans le cadre du suivi des travaux de construction du barrage Hydroélectrique de Lom Pangar. Cette descente sur le terrain visait plusieurs objectifs à savoir : l’évaluation de l’état d’avancement des travaux depuis la dérivation, la mesure du niveau d’application des recommandations du panel des experts pour la réduction du taux de non-conformités environnementales et pour finir la mobilisation des équipes au moment où les travaux ont atteint leur vitesse de croisière.
Sur l’axe central du barrage, nous avons pu constater que les injections de consolidation sont achevées sur la rive gauche et droite, sous les pertuis de dérivation, les murs de soutènement et les prises usinières. Seul l’évacuateur de crue reste à traiter. Concernant les injections de voile, la planche d’essais achevée en janvier 2014 a pu permettre de lancer les travaux sur la rive gauche dont l’état d’avancement est estimé à 80%. Le passage à la digue de col a permis de noter une relance effective des activités qui ont été fortement perturbées par les précipitations du mois d’avril. Ainsi, le constat est fait, les travaux de remblai en crête du noyau atteignent la cote de 675,30 et les travaux de la plateforme rive gauche et le tapis amont sont en cours d’’exécution. Les avancées sont également considérables au niveau des deux digues rive gauche et droite, où l’on assiste à la mise en place progressive de leur noyau respectif. Les niveaux de remblai avoisinent la cote de 664 pour la digue rive gauche et 656 pour la rive droite. De manière globale, l’état d’avancement sur la digue de col est estimé à 40%.

JPEG - 123 ko
DSC 4861 JPG

Pas en reste, les travaux des ouvrages en béton compacté au rouleau (BCR) se poursuivent normalement, malgré le léger retard accusé du à la planche d’essais. L’avancement du BCR des travaux du mur de soutènement rive gauche s’élève à 26% et celui du mur en rive droite à 15%. Conscient des efforts fournis par les travailleurs sur le chantier, dans le but de respecter le calendrier des travaux, le Directeur Général a tenu à s’assurer que ces derniers travaillent dans les meilleures conditions et reçoivent des soins médicaux appropriés. La descente dans la Base Vie Ouvrière (BVO) avait pour objectif l’évaluation de la mise en œuvre des actions de santé, de sécurité et d’hygiène. Avec le recrutement en mars dernier du deuxième médecin généraliste, l’équipe du centre médical du personnel local de la BVO est actuellement au complet. Elle est composée de 02 médecins généralistes, 01 technicien urgentiste, 01 laborantin et 03 infirmières (IDE). On a pu également noter des progrès considérables au niveau des infrastructures médicales avec la construction et la mise en service d’un bâtiment annexe, d’un laboratoire d’analyse médical et d’une salle de déchoquage suffisamment équipés. La mobilisation permanente d’une ambulance au centre médical BVO est venue améliorer les prestations offertes.
Pour ce qui est du climat social on note un apaisement effectif suite à la mise en vigueur par EDC d’une subvention supplémentaire de 200 CFA pour les repas et du système de badge magnétique dans les cantines. La nouvelle convention des BTP entrée en vigueur dans le chantier du barrage en avril 2014 a quant à elle permis une revue à la hausse des salaires des ouvriers qui pour certains ont également bénéficié des augmentations d’échelon ou de catégories.
En fin de matinée, suite aux travaux de restitution qui se sont déroulés à la cité MOA en présence de COB-ISL et CWE, le Directeur Général n’a pas caché son satisfecit sur l’état global d’avancement des travaux qui est actuellement estimé à environ 50%. Il a également félicité la synergie COB-ISL et CWE qui a permit de réduire le nombre des non conformités sociales et environnementales de 93 en 2012 à 3 en mai 2014.
Le climat social parfaitement maitrisé et les travaux de chantier évoluant normalement suivant le calendrier, tous les voyants sont verts pour présager la mise en eau au quatrième trimestre 2015.