Retour vers le menu
Accueil du site > Francais > Projets > Lom Pangar > Actualité > La non objection obtenue, le marché du barrage est lancé

La non objection obtenue, le marché du barrage est lancé

  • LE GOUVERNEMENT TIENDRA SES PROMESSES
  • DEMARRAGE DES TRAVAUX FIN 2010.

Le quotidien national Cameroon Tribune paru le 22 juillet 2010 a rendu public une importante lettre d’invitation adressée à 08 sociétés pré-qualifiées à présenter leurs offres financières pour le recrutement définitif de l’entreprise chargée des travaux de construction de l’Aménagement Hydroélectrique de LOM PANGAR et de ses ouvrages annexes. Sur les 08 pré-qualifiées, on compte 05 chinoises, 01 française, 01 italienne, 01 brésilienne. Les prestations à la charge de l’Entrepreneur retenu pour réaliser cet ouvrage comprennent :

  • Les études d’investigation additionnelles portant sur les fondations et sur les matériaux d’emprunts
  • Les études d’exécution pour l’ensemble des ouvrages temporaires, et permanents.
  • Les excavations pour les fondations de l’usine de pied
  • Les travaux de génie civil pour la réalisation et tous les ouvrages permanents et temporaires de l’aménagement
  • La fourniture et l’installation des équipes hydromécaniques du barrage
  • La mise en place des installations électriques générales
  • La réalisation des travaux selon un phasage prédéfini
  • La mise en eau du barrage et la mise en service des ouvrages faisant partie du contrat.

C‘est le lieu de rappeler qu’avant d’être rendu public, le marché du barrage LOM PANGAR, est passé par toutes les étapes et procédures d’appel d’offres international définies dans les directives de passation des marché financés par le prêt de la BIRD et les crédits de l’IDA ( édition mai 2004, révisée octobre 2006).
La NON OBJECTION obtenue de haute lutte par EDC et le Gouvernement camerounais auprès des principaux bailleurs de fonds partenaires au projet (Banque mondiale, AFD et BEI) restait jusqu’à ce jour, l’un des derniers obstacles majeurs à franchir dans la conduite de cette affaire. On peut donc penser qu’avec cette NON OBJECTION, les banquiers internationaux viennent d’accorder un précieux quitus quant à la faisabilité technique, financière, environnementale, économique et sociale de cet incontournable projet énergétique structurant et que, mieux que quiconque, ils le soutiendront désormais fermement lors de la tenue prochaine de leurs conseils d’administration respectifs à Washington, Paris et Luxembourg.
Bien sûr à EDC-Projet LOM PANGAR, ce n’est ni l’euphorie, ni le grand soulagement ! mais c’est tout comme… Là-bas, on envisage à présent l’avenir de LOM PANGAR avec plus de sérénité et moins de stress. Bien sûr, il y a encore quelques réglages techniques à faire qui, heureusement, ne perturbent en rien le déroulement du calendrier intégré du projet : dans les prochains mois, il faudra tout de même s’atteler à :

  1. Finaliser les indemnisations et les recasements des populations riveraines impactées
  2. Lancer les travaux du pont du chantier
  3. Accélérer les travaux de la cité du maître d’ouvrage déjà en cours d’exécution
  4. Lancer le marché de l’usine de pied du barrage (31 MW) et celui de la ligne de transmission Deng-Deng-Bertoua
  5. Procéder avec le concours du maître d’œuvre à la sélection définitive de l’entrepreneur retenu pour la construction du barrage

Comme nous l’écrivions dans une précédente édition de Cameroon Tribune, nous sommes aujourd’hui, mieux qu’hier, fondé à (ré) confirmer le démarrage objectivement programmé des travaux de l’Aménagement de LOM PABNGAR pour la fin de l’année 2010 et la mise en service de l’ouvrage en 2013.

Le gouvernement et EDC tiendront leurs engagements.

Galerie