Retour vers le menu
Accueil du site > Francais > Projets > Lom Pangar > Actualité > Interview du Ministre en charge des Marchés Publics

Interview du Ministre en charge des Marchés Publics

JPEG - 204 ko

Monsieur le Ministre vous venez d’installer une commission spéciale de passation de marché à EDC. En quoi cette dernière est elle spéciale ?

Dans le cadre des grands projets, les commissions spéciales assistent le chef du projet dans le processus de passation des marchés. En l’occurrence, elle permettra à EDC d’accélérer son processus de passation des marchés, de respecter les délais de passation et de veiller à la bonne qualité d’attribution des marchés publics. Cette dernière se manifeste par le choix du « mieux disant » dans la qualité de l’offre technique et financière et surtout par la réduction des recours.

Qu’attendez-vous des membres installées ?

Vu la qualité des membres de cette commission, de leurs expériences respectives dans le domaine des marchés publics et des enjeux du projet, nous attendons d’elle qu’elle traite les dossiers d’appels d’offre objectivement et dans le respect des procédures en vigueur. Ceci se manifeste par le principe de libre accès à la commande publique à tous, le principe d’égalité dans le traitement des candidatures et bien entendu celui de la transparence des procédures. Outre la célérité dans le traitement des dossiers, je prescris à la commission une parfaite maitrise des nouveaux textes régissant les marchés publics, le respect strict de la réglementation, de l’éthique et de l’intégrité qui se traduiront par la qualité irréprochable de chaque marché attribué.

JPEG - 243.6 ko

Monsieur Antoine ONDOA, vous avez été installé aujourd’hui comme Président de la commission Spéciale de passation des marchés, quel(s) rôle(s) va jouer votre commission dans la passation des marché de Lom Pangar ?

Notre commission assiste le chef du projet dans la célérité du processus de passation des marchés pour la conduite à terme des travaux du projet d’aménagement de Lom Pangar et le projet PREREDT

Quelle différence il y a-t-il entre votre commission et la commission interne de EDC ?

Les commissions spéciales sont prévues par les textes de la nouvelle reforme et ont un seuil plus élevés que celles internes. Dans le cadre de notre commission, le seuil des enveloppes de marché est compris entre 100 millions et 1 milliard FCFA alors que celui des commissions internes est inférieur à 50 millions FCFA.

JPEG - 163.1 ko

Monsieur le Directeur Général quelle est la spécificité des travaux qui ont nécessité la création d’une commission spéciale au sein de votre entreprise ?

La première spécificité vient du fait que le projet Lom Pangar est financé par un ensemble de bailleurs de fonds à savoir la Banque Mondiale, la BEI, l’AFD, la BAD et la BDEAC. Ces bailleurs de fonds ont des soucis de transparence et de respect de délais.
La deuxième spécificité est qu’un barrage se construit en respectant la saison sèche. Un retard de quelque mois par exemple sur la dérivation du fleuve que nous entrevoyons au mois de juillet nous ferait perdre un an sur le chantier. Fort heureusement au moment ou la commission est en train d’être installée, nous avons maintenant tous les paramètres qui nous indiquent que nous allons respecter les délais.
Nous avons également d’autres échéances à respecter, à savoir la mise en eau partielle en juillet 2014, la mise en eau définitive en juillet 2015 et la mise en eau de l’usine de pied en décembre 2016. Toutes choses qui rendent les délais très contraignants. C’est la raison pour laquelle, en plus de la volonté forte du Ministre en Charge des marchés publics, il y a aussi les exigences des bailleurs de fonds qui souhaitent que les délais soient respectés.
De plus, d’après le Plan de Gestion Environnemental et Social, plusieurs appels d’offre devront être suivis et dont les délais devront être respectés dans un souci de transparence et d’équité. Autant d’éléments qui nous font croire que la cérémonie d’aujourd’hui est extrêmement importante.

Galerie