Retour vers le menu
Accueil du site > Francais > Projets > Lom Pangar > Actualité > Indemnisations et Réinstallation des riverains du barrage Lom Pangar : Du (...)

Indemnisations et Réinstallation des riverains du barrage Lom Pangar : Du rêve à la réalité.

Plusieurs fois annoncée et maintes fois différée, la mise en œuvre du Plan d’indemnisation et de réinstallation(PIR) des populations affectées par le projet de construction du barrage de Lom Pangar, est rentrée dans sa phase décisive le 24 février2012 à Bertoua, avec le

JPEG - 306.8 ko
Mot de Mme le MINDCAF JPG

paiement effectif des indemnités aux premiers bénéficiaires, au cours d’une cérémonie solennelle présidée par Madame le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières, Jacqueline KOUNG à BESSIKE , venue de Yaoundé pour présider personnellement le « lancement officiel des opérations de paiement des indemnités aux personnes victimes de destruction de biens dans le cadre des travaux de construction du barrage hydroélectrique de Lom Pangar ». Pour l’évènement, la salle de conférence de la CNPS, parée de ses plus beaux atours a accueilli le Ministre de la Fonction Publique et Réforme Administrative, élite de la Région de l’Est, aux côtés du Gouverneur de la Région, Adolphe LELE LAFRIQUE et du Directeur Général de EDC, Dr Théodore NSANGOU.

DU CASH POUR PRES D’UN MILLIER DE BENEFICIAIRES

JPEG - 303.2 ko
Remise de cheque a un beneficiaire par Mme le MINDCAF 24 02 12 JPG

822 personnes identifiées dans 38 villages des arrondissements de Belabo et de Bétaré Oya dans le département du Lom et Djerem, se partageront la rondelette somme de 1 255 162 120 (un milliard deux cent cinquante cinq millions cent soixante deux mille cent vingt) FCFA. Ordonnancé par Electricity Development Corporation(EDC), le paiement de cette somme représente la partie pécuniaire des indemnisations dont les paiements se feront à travers un réseau de structures bancaires de proximité, avec pour objectif de limiter au strict minimum, les déplacements des bénéficiaires pour rentrer en possession de leur pactole argent.

Ce faisant, EDC veut s’assurer que chaque franc investi dans cette vaste opération d’indemnisation et de réinstallation ira aux 138 destinataires légitimes des 05 villages de BELABO et aux 684 autres des 33 villages de Bétaré Oya, recensés aussi bien par le Consultant EDC que par la Commission de Constat-Evaluation, entre 2009 et 2011.
Cette contre expertise a du reste permis à EDC, de se mettre à l’abri des abus et des travers tels que le recensement des victimes fictives, la sur évaluation des sommes à allouer aux sinistrés, autant d’incuries et de collusions ayant altéré et affecté, sous nos cieux, d’autres processus d’indemnisation pour cause d’utilité publique ; compromettant ipso facto, soit le démarrage ou alors la bonne continuation desdits projets.